CL-CGT

Accueil > LUTTES > Général Electrique : À l’appel de la CGT, 200 salariés bloquent les sites de (...)

Général Electrique : À l’appel de la CGT, 200 salariés bloquent les sites de BELFORT et BOUROGNE

dimanche 20 octobre 2019

L’appel au blocage était lancé par le syndicat CGT. Il a été suivi également par l’ensemble de l’intersyndicale.

À Bourogne et Belfort, le blocage était prévu de 10h à 14h. Sur les 600 salariés de Bourogne qui fabriquent des pièces pour les turbines à gaz, près de 80 personnes ont débrayé. Devant l’usine, le syndicat CGT faisait signer une pétition pour une nouvelle stratégie industrielle et d’emplois de General Electric. Ils étaient un peu plus d’une centaine à Belfort.

CL-CGT propose de re-nationaliser les grands moyens de production et d’échange, et rappelle :

L’élan de la Libération

Le Programme du Conseil National de la Résistance, adopté en mars 1944, prévoit « le retour à la nation des grands moyens de production, fruit du travail commun », et en premier lieu de l’énergie, des mines, des assurances et des banques. L’engouement populaire et le discrédit de la droite confortent sa mise en œuvre rapide. Les espoirs sont immenses et la CGT, forte de cinq millions d’adhérents, pèse de tout son poids.

Aujourd’hui en 2019, avec une CGT compromise dans le dialogue social et après les vagues successives de privatisations, le secteur nationalisé a été dramatiquement sacagé.

La douche froide des restructurations et des privatisations nous rappelle que toute revendication doit s’accompagner d’un rapport de forces suffisant pour s’appliquer selon les intérêts de classe des salariés.