CL-CGT

Accueil > ACCUEIL > BUDGET 2020 RAPPEL...

BUDGET 2020 RAPPEL...

lundi 19 octobre 2020

L’Hôpital en souffrance, toujours rien, petit rappel au sujet du budget 2020.
BUDGET 2020


Alors que le COVID-19 fait des ravages dans le monde entier, que notre société rencontre une crise humanitaire, économique, sociale et sanitaire sans précédent, les hôpitaux manquent de tout : infirmiers, médecins, matériel, équipement, médicaments.

Ce qui est choquant :
Pour l’année 2020, le budget de l’État français prévoit une hausse conséquente du budget de la Défense Nationale, soit 46 milliards €, et arrive en 3ème position. Le budget prévu pour la Santé est de 1,1 milliard €, en 26ème position :

- Défense = 46 076 465 679 €
...
- La cohésion des territoires = 15 153 621 889 €
...
- L’administration de l’État = 3 970 364 789 €
...
- Les Anciens combattants = 2 159 910 122 €
...
- Santé = 1 128 275 111 €

L’avion Rafale est le fleuron de l’aviation française. Le coût de son programme depuis 2017 est de 47 milliards €. Chaque appareil coûte environ 70 millions €. Depuis 2015, la France en a vendu plus de 200, au Qatar, en Égypte et en Inde, au prix unitaire de 200 millions € et prévoit d’en vendre autant dans les cinq prochaines années.

Le budget de l’armement militaire en France est donc d’environ 40 fois supérieur à celui de la santé !!!!

Quelles sont les priorités pour l’État français ???? Fabriquer et vendre des armes ou sauver des vies ???

Demandons au gouvernement d’inverser ce déséquilibre, en privilégiant le respect de la vie et en attribuant un budget conséquent à la Santé publique.
Le budget consacré à la SANTÉ des Français doit être supérieur à celui de l’armement militaire.
Destinataires :
- M. Emmanuel MACRON - Président de la République
- M. Edouard PHILIPPE - Premier Ministre
- M. Olivier VÉRAN - Ministre des Solidarités et de la Santé
- M. Gérald DARMANIN - Ministre chargé du Budget
- Mme Florence PARLY - Ministre des Armées
+++++
MACRON et le gouvernement CASTEX poursuivent l’objectif de privatiser l’hôpital public.
Ce que nous vivons depuis la crise sanitaire démontre une fois de plus la nécessité d’un hôpital public important, disposant des moyens nécessaires, en hôpitaux, en lits, en personnel, en matériel, pour répondre aux exigences de notre époque et en capacité de faire face aux crises qui peuvent survenir.
Il ne faut pas laisser faire MACRON qui veut soumettre l’hôpital et tout notre système de santé aux exigences du Capital.
L’heure est à développer la riposte partout, de plus en plus forte :
Plus que jamais il s’agit d’opposer une riposte à la hauteur des enjeux, stopper l’offensive du gouvernement sur la privatisation de l’hôpital public, la fin des suppressions de lits, l’absence d’investissement massifs dans l’hôpital public, de véritables augmentations de salaires.
La lutte pour l’hôpital public est liée à la lutte contre les licenciements, pour les salaires. Alors il faut lutter partout et tous ensemble de plus en plus fort
Le développement des luttes et leurs coordinations pour faire repousser les attaques du gouvernement et du patronat est le seul chemin.