CL-CGT

Accueil > LUTTES > 8 mars 2019 Manifestation internationale pour le Droit des Femmes

8 mars 2019 Manifestation internationale pour le Droit des Femmes

mercredi 6 mars 2019

Tract pour la manifestation du 8 mars pour le droits des femmes

Manifestation de femmes ouvrières à PETROGRAD en 1917, elles amorcent la Révolution russe.

CL-CGT appelle à soutenir les initiatives liées à la journée internationale du Droits des Femmes du 8 mars 2019 et qui viseront à agir contre les inégalités entre les femmes et les hommes.

15h40 POURQUOI ?
15h40, c’est l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h00-12h30, 13h30-17h00).
Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes... Même travail, 1/4 de salaire en moins. Le 8 mars à 15h40, c’est l,’heure des comptes.

Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.

L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe et le monde occidental, au début du XXe siècle.
La manifestation new-yorkaise censée être à l’origine de la Journée internationale des droits des femmes n’a... jamais eu lieu ! Françoise PICQ Historienne.

La création d’une « Journée internationale des femmes » est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara ZETKIN (enseignante, journaliste et femme politique marxiste allemande, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.

La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place.
LÉNINE décrète le 8 mars journée internationale des femmes et écrit (extrait) :
"Pour entraîner les masses dans la politique, il faut y entraîner les femmes. Car, sous le régime capitaliste, la moitié du genre humain est doublement oppriméé. L’ouvrière et la paysanne sont opprimées par le capital ; en outre, même dans les plus démocratiques des républiques bourgeoises, elles restent devant la loi des êtres inférieurs à l’homme ; elles sont de véritables "esclaves domestiques", car c’est à elles qu’incombe le travail mesquin, ingrat, dur, abrutissant de la cuisine et du ménage."

Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier. Jusqu’à nos jours…

La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70 et la « Journée internationale des femmes » est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan.

La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.